Cité de Carcassonne

Cité de Carcassonne
France tourisme Méditerranée
France tourisme Méditerranée

Pour une fois que l’on peut admirer un panorama sympa depuis l’autoroute il faut s’arrêter pour admirer la Cité de Carcassonne.
Il faut dire merci à Eugène Viollet-de-Duc  qui à rebattit ce chef d’oeuvre de la région Occitanie de 1845 sur la Basilique jusqu’en 1867.
Origine du nom de Carcassonne 
Voyant l’armée de Charlemagne quitter la plaine devant la Cité, Dame Carcas remplie de joie par la victoire de son stratagème décida de faire sonner toutes les cloches de la ville. Un des hommes de Charlemagne s’écria alors « Carcas sonne ! », d’où le nom de la Cité.

La cité de carcassonne et ses fortifications.
Quand on pénètre à l’intérieur des remparts de ces cités médiévales qui ont eu la bonne idée d’interdire les voitures, l’atmosphère change radicalement et nous laisserait presque dans l’idée que nous sommes actuellement dans un parc à thèmes. Entre la concentration de vieilles pierres et l’abondance de petites boutiques. Il est un peu dommage de voir que certains vestiges ne sont pas du tout mis en valeur, comme des remparts bien plus anciens pouvant dater de l’époque romaine, ou de voir de vieux os humains se balader à la surface de la terre. Le château lui aussi manque un peu d’éclat, il sert vaguement de musée, rassemblant quelques sculptures et sarcophages en pierre posées avec très peu d’explications. La balade vaut quand même le détour, et le meilleur reste les flâneries dans les petites rues, à guetter le petit détail historique, les vieilles inscriptions et les anciennes gouttières sculptées.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *